Comment sélectionner le bon ampli pour l’autoradio 2 DIN 24V ?

La sélection d’un bon amplificateur pour un autoradio 2 DIN 24V dépendra des attentes pour le système audio à mettre en place. Certains voudront concilier la fidélité sonore avec un taux d’efficacité accrue. D’autres souhaiteront réduire la fidélité du son en contrepartie de performances plus élevées.

Concilier la fidélité sonore avec un taux d’efficacité accrue

La paire de transistors de sortie push-pull d’un ampli de classe AB est activée plus de la moitié du temps. Elle n’a pas tendance à s’allumer et s’éteindre soudainement. L’ampli a les caractéristiques de la classe A lorsque le signal est à faible puissance et passe par les deux transistors.

L’amplificateur a toutefois les spécificités de la classe B quand la puissance est élevée. Il existe un courant de polarisation optimal pour chaque ampli sur votre autoradio BMW série F20 par exemple. Il s’agit de la durée à laquelle les deux transistors font passer du courant. Ce paramètre atténue la distorsion de croisement de la conception de classe B.

De par ce concept, les amplificateurs de classe AB ont jusqu’à 60 de taux d’efficacité. C’est un chiffre remarquablement plus élevé que celui des amplis de classe A. La distorsion est pourtant plus réduite que sur les amplis de classe B. La plupart des amplis de home cinéma sont de classe AB. La classe AB est également très utilisée pour l’amplification des équipements tels que l’autoradio 2 DIN 24V.

Réduire la fidélité du son pour plus de performances

Jusqu’à récemment, l’utilisation d’un ampli AB était le seul choix pratique pour obtenir une amplification haute-fidélité sur toute la gamme sonore. La tendance a toutefois changé avec la popularisation des amplis de classe D. Ces derniers fonctionnent de manière assez unique par rapport à d’autres classes.

Les circuits intégrés créent des impulsions de courant continu à des fréquences souvent supérieures à 100 K Hz. La largeur de chaque impulsion est alors modifiée par le signal d’entrée. Plus l’impulsion est large, plus le signal est fort. Ce principe est appelé ‘modulation de largeur d’impulsion’ ou PWM.

Les impulsions CC sont exécutées à travers les transistors de sortie d’amplification qui crée la sortie haute puissance. Les transistors ou MOSFET reçoivent des impulsions CC et non des signaux analogiques. Ils peuvent donc être soit à pleine puissance, soit éteints sans aucune alimentation. Suivant ce procédé, les transistors peuvent atteindre jusqu’à 90 % de taux d’efficacité sur votre autoradio 2 DIN 10 volt ou aussi sur votre autoradio 2 DIN 24V.

Le signal est créé en activant et en désactivant rapidement des transistors. Le procédé ressemble a priori à un traitement numérique avec une suite de 0 et de 1. Les amplificateurs de classe D ne sont pas toutefois des appareils numériques. Certains d’entre eux peuvent avoir des circuits de commande numériques. Les circuits d’amplification sont toutefois strictement analogiques.

Après l’amplification, un filtre passe-bas lisse le signal de sortie. L’ampli n’émettra pas ainsi d’impulsions de puissance, mais plutôt une sortie de puissance analogique continue. Elle supprimera également les interférences générées par ces impulsions CC haute fréquence. Beaucoup d’audiophiles n’utilisent pas notamment d’amplis de classe D au regard de la nécessité de filtrer la distorsion générée.

La fidélité parfaite n’est pas toutefois réellement un critère pertinent dans le milieu de la sonorisation professionnel et des systèmes audio de voiture. L’usage récurrence de la classe D avec un autoradio 2 DIN 24V conforte ce raisonnement. Les amplificateurs de classe D sont plus populaires, car ils sont plus petits et plus légers. Ils génèrent aussi moins de chaleur d’autres classes d’amplificateurs pour la même quantité de puissance. C’est un avantage conséquent pour l’utilisation avec un autoradio 2 DIN 24V.